• rencontre...


    Le Baptême des astres stellaire comme les
    étoiles ou les planètes est un problème angoissant depuis que l'homme
    les observe. La Terre, la Lune et le Soleil jouissent d'un statu
    particuliers de ce point de vue, car ils ont été longtemps les astres
    les plus importants pour les humains. A part les trois cas précités, il
    a été longtemps à la mode de choisir le nom de dieux romains, puis de
    héros de cette même mythologie romaine, pour nommer les objets spatiaux
    nouvellement découverts. Seulement voilà : La mythologie romaine n'est
    pas inépuisable.

    Après avoir épuisé diverses mythologies, il devient vite évident que
    toute les mythologies du monde ne suffiraient pas, surtout depuis le
    début de la grande ère de colonisation de la Voie Lactée. Les
    astronomes jetèrent alors l'éponge et il fut décidé que le premier
    régisseur de tout système nouvellement colonisé devrait lui-même
    baptiser les éléments du système – avant d'arrivé sur place, pour
    pouvoir vérifier rapidement « l'originalité » des noms choisis, c'est à
    dire empêcher les doublons. Ainsi, l'espace fut bientôt rempli de
    systèmes tel que Bob, dont les principales planètes se nomment Renée,
    Gertrude et Simone, ou le moins poétique système Zero et ses planètes
    One, Two, Three...

    B.R., dit le Français dans le milieu, écarta deux lattes du store
    pour regarder la pluie tomber dans la ruelle sombre de Neo-New-York sur
    la planète Années Trente du système Anté-Odyssée. Le fondateur du
    système n'avait peut-être pas peur des pléonasmes, mais il avait de la
    suite dans les idées : Toutes les villes étaient construites sur le
    model des villes des vieux états-unies de l'époque de la prohibition
    sur la Terre, avant même le premier voyage de l'homme dans l'espace !
    Bien entendu, peu de personne en savait autant que ça, mais le look
    rétro du monde était plutôt séduisant. B.R. avait l'impression d'être
    un Privé de l'époque, dans son bureau crasseux et endetté, comme dans
    un bon vieux roman noir du XXème siècle de l'ère chrétienne. A ceci
    près qu'il n'était pas exactement un détective et que la pièce n'était
    pas non plus son bureau. B.R. était un chasseur de primes, et n'avait
    par conséquent pas véritablement de domicile fixe – et encore moins de
    bureau, crasseux ou non. Il y avait toujours une part d'investigation
    dans son travail, mais contrairement à un détective, son travail allait
    un cran plus loin. Le plus difficile étant souvent de capturé la cible
    sans la tuée, parce qu'elle ne prenait évidemment jamais de gant pour
    vous neutraliser, elle.

    Cette fois-ci, B.R. travaillait pour le compte d'un particulier : un
    riche Muyo qui voulait que sa fille fugueuse rentre à la maison.

    « Vous avez une photo récente d'elle ?


    - Bien sur, bien sur ! Attendez voir... ha ! La voilà ! »


    B.R. observa quelques secondes la photo pour la mémoriser. La jeune
    muyo était belle, en dépit de sa pilosité toute féline. Elle avait
    l'air d'avoir un caractère vif et joyeux, peut être insouciant.


    « Vous avez une idée de l'endroit où elle aurait pu aller ?


    - Question difficile... Je crois qu'elle se renseignait sur des combats clandestins avant qu'elle ne s'enfuie.


    - Des combats de boxe ?

    - Non, non, pas du tout ! Des combats de robots si je me souviens
    bien. Connaissant son caractère, je la vois bien en train de misé sur
    un participant. Mais je ne pense pas que ce soit la raison de sa fugue...
    De vous à moi, je l'y aurais emmenée s'il ne s'était s'agit que de
    cela. Non, il y a autre chose...


    - Vous pensez qu'elle se serait inscrite à l'un de ses tournois clandestins ?

    - Mon dieu non ! Elle n'a jamais montré aucune envie de participer.
    Vous me faites peur tout d'un coup... Cette possibilité ne m'était pas
    venue à l'esprit... Pourvu que ce ne soit pas ça !


    - Calmez-vous, je disais ça comme ça... »

    L'enquête s'annonçait plutôt simple... Une jeune fille qui fugue, ça
    arrivait assez souvent, mais la prime était rarement aussi
    intéressante. Enfin, il avait même une piste pour commencer ses
    recherches. Il faudrait commencer par une investigation à l'astroport.
    Mais d'abord...


    « Vous pouvez me donner des infos sur les combats clandestins qui se déroule en ce moment ? »




    Plusieurs heures plus tard, après quelques vaines recherches à
    l'astroport et un détour par le commissariat du coin, les choses
    semblait prendre forme, quoique pas forcément idéalement... La muyo
    n'était visiblement pas passé par une quelconque compagnie de transport
    spatial. En revanche, une MS avait été volé peu de temps après la
    disparition de la miss. La coïncidence était trop grande. Evidemment il
    était toujours possible qu'elle soit toujours quelque part sur cette
    planète, mais B.R. en doutait fortement. Son père avait déjà fait mener
    des recherches par les forces de l'ordre du système qui n'avaient rien
    trouvé, malgré toute la logistique à leur disposition. Si eux n'avaient
    rien trouvé ici, il ne voyait pas ce qu'il pourrait faire de plus. Non,
    la fugitive n'était plus là, il en était certain. Le problème était
    qu'il n'avait pas beaucoup d'indices sur sa destination, mis à part les
    trois systèmes abritant ces fameux combats clandestins.

    « Bon, et bien on dirait que je suis quitte pour une bonne petite
    promenade dans les systèmes voisins... » Dit B.R. à personne en
    particulier. Un passant surpris le regarda avec un drôle d'air, mais
    B.R. ne s'en préoccupait pas. Il avait un coup de fils à passé à son
    patron du moment et son Alt-Eisen à préparer au voyage...







    Plusieurs jour après ces évènements, à une distance légèrement trop
    grande pour faire le trajet à pied – outre les quelques problèmes
    d'ordre physique qui s'opposent à l'utilisation de ce mode de transport
    – et encore trop pour un appareil à propulsion sub-luminique
    uniquement, le Deep Purple, cargo de type VD-78, était toujours amarré
    à la station orbitale où Milly tentait désespérément de trouver un ou
    deux membres d'équipages supplémentaires. Enfermé dans la cabine de
    pilotage, Gon essayait de se concentrer sur la lecture de son « cargo
    mag » malgrès les goûts très personnels de la nouvelle locataire du
    vaisseau. Du rap de Klostop ou un truc du genre. Tache d'autant plus
    compliqué qu'elle aimait écouter sa musique avec un maximum de volume
    sonore. Heureusement, Milly était sortie en quête d'information sur les
    participants restants au tournois « sous-terrain » à échelle
    planétaire. Lequel commençait à approché de la fin...

    « Encore en train de lire ton mag ? » fit la voix de Milly
    derrière lui. Il n'avait pas entendu la porte s'ouvrir à cause du
    bruit. Même le bref changement d'acoustique ne l'avait pas frappé.


    « Je t'ai déjà dit que nous trouverons un nouveau cargo à Tortuga. J'ai un arrangement, et ça ne nous coûtera rien.


    - Ca ne nous coûtera pas d'argent, corrigea le vieil homme. Tu ne sais pas encore quel « faveur » te coûtera ce cargo à la fin.


    - Tu es trop méfiant. Ne t'inquiète pas, c'est un vieil ami à moi.


    - Tu as confiance en lui ?


    - Pas vraiment... Mais ça iras, je le connais suffisamment.


    - J'espère que tu sais ce que tu fais ! »


    Gon n'entendit pas la réplique de Milly à cause de l'environnement sonore. Peut-être que cela valait mieux après tout.


    « Où est Cid ? Demanda-t-elle après ce qu'on aurait pu appeler un silence en d'autre circonstance.


    - Personne ne le sait. Et il n'est réapparue dans aucun salon de jeu depuis l'incident de la dernière fois. »


    Le regard de Milly lui fit comprendre immédiatement qu'il était heureux pour Cid qu'on ne l'y trouve pas.

    « Ahem, poursuivi Gon, je crois qu'il surveille les autorités
    locales au cas où ils trouveraient des pistes menant trop près d'ici...


    - Une bonne initiative. »


    Milly allait pour partir, quand elle s'arrêta juste avant d'ouvrir la porte :


    « Au fait, je crois que j'ai trouvé un nouveau membre d'équipage. »

    Voilà donc pourquoi elle n'avait pas encore sauté à la gorge de
    Lina pour lui faire stopper son « bruit ». C'était agréable de la voir
    de bonne humeur pour une fois.


    Quelques minutes plus tard, du Heavy Metal couvrait totalement le son du rap de Klostop...




    Revenant de sa tourné d'inspection légèrement préoccupée,
    l'ingénieur Cid se demandait que penser de tout ça exactement.
    Quelqu'un était sur la piste de Lina, et avec une photo, il ne devrait
    pas avoir de mal à la retrouver. Ça devait arriver. Cette jeune muyo
    était vraiment trop insouciante. Il n'était pas vraiment attaché à elle
    cependant, et Milly serait sûrement très contente de trouver un
    prétexte pour la mettre dehors. Pourtant, il n'aurait pas la conscience
    tranquille s'ils devaient finalement la laisser tomber. Un détail avait
    retenu son attention pourtant : Ce n'était pas la milice locale qui
    recherchait Lina. Enfin si, dans le sens où elle recherchait toujours
    le voleur d'un des plus gros diamants de la galaxie. Mais elle ne
    semblait pas connaître son identité. Quelqu'un d'autre recherchait
    Lina. Quelqu'un d'autre pouvait lui en vouloir pour n'importe quoi.
    Quelqu'un d'autre pourrait être moins compréhensif que la milice
    locale. Et la milice locale n'était pas réputée pour être
    compréhensive. Il arriva au Deep Purple presque à bout de souffle, se
    précipita vers la salle commune, ouvrit la porte...


    « Milly, je crois que... »

    Autour d'une table basse, Milly, Lina et Gon était en train de
    boire un café avec un étranger. Habillé d'un costume d'un autre age,
    l'homme présentait bien, quoiqu'un peu Has Been. Cheveux lisse et
    petite moustache fine, toute son apparence était sans faux plis.
    Généralement le genre de personne que Milly ne pouvait pas supporter
    plus de cinq minutes. Pour ça défense, il était suffisamment
    décontracté, sans paraître sans gène, pour faire oublier son aspect un
    peu trop « gentleman ». Lina semblait mal à l'aise, ce qui était pour
    le moins inhabituel chez elle.

    « Ah ! Cid, tu tombe bien. Où as-tu encore été traîné cette fois ?
    Tu ne me ramènes personne d'autre cette fois, j'espère ! » Milly avait
    un certain don pour retourner le couteau dans la plaie. Elle ne césser
    de lui sortir ce genre d'allusion à chaque fois qu'elle le croisait
    depuis l'incident.


    « Heu... non, bien sur... balbutia-t-il. Je suis juste faire un tour...


    - Tu avais quelque chose à dire ?


    - Ça peut attendre.


    - Parfait »

    Milly lui fit son plus beau sourire et lui fit signe de s'assoire.
    Quelque chose clochait, et Cid se dit qu'il n'allait pas tarder à
    savoir quoi au juste. Milly allait lui expliquer dans quelques
    secondes.

    « Bien, tout d'abord, permet moi de faire les présentations : Le jeune
    homme que tu vois ici s'appelle B.R.. Il est chasseur de prime. B.R.,
    voici Cid, ingénieur de son état.


    - Enchanter, fit B.R.


    - Heu... et bien moi de même... répondit Cid légèrement dérouté. Qu'est-ce qui vous amène sur ce rafiot ?


    - Les affaires, mon cher. Figurez-vous que j'aide un père à retrouver sa fille fugueuse.


    - Ah ? Très bien, très bien ! »

    Cid se détendit soudainement. Tout allait se résoudre dans le
    calme, sans dommages collatéraux. La suite des évènements ne le
    concernait plus, il n'avait plus qu'à devenir spectateur.

    « Bien reprenons, fit Milly, Pourquoi devrais-je vous laisser
    embarquer un de mes membres d'équipage ? Il se trouve que j'aurais
    besoin de ses services très prochainement.


    - Et bien tout d'abord, je suis payer pour m'assurer que mademoiselle Lina Uzagihunter retourne chez elle saine et sauve.

    - Et bien vous pouvez toujours dire à papa que je vais bien ! Je
    vous ferai une lettre si vous voulez, intervint Lina. Il s'inquiète
    toujours trop !


    - Et toi tu ne t'inquiète sûrement pas assez ! Répliqua Milly. La preuve en est que ta petite escapade risque de tourner court.


    - Mais... J'ai gagné une place sur ce vaisseau ! Vous n'avez pas le droit de m'expulser comme ça !


    - Je n'ai pas l'intention de t'expulser, mais je pourrais très bien te laisser te débrouiller avec monsieur B.R.


    - B.R. tout court s'il vous plait, intervint l'intéressé, un sourire aux lèvres. »

    B.R. et Lina ne connaissaient pas bien Milly, et cela se voyait.
    Les deux était convaincu que Milly allait laisser B.R. faire sont
    travail est ramené l'oisillon au nid en le remerciant, malgré l'entré
    en matière qui indiquait le contraire. Pour Cid, il était évident que
    sa jeune amie faisait face à un dilemme terrible, et que ni elle ni lui
    ne savait encore comment les choses allaient finalement se décider.


    « Et pourquoi pas ? » Lança-t-il finalement. Quatre paires d'yeux se tournèrent vers lui à l'unisson.

    « B.R., vous êtes un chasseur de prime. Vous avez sûrement une MS ?
    Ou bien vous faite se boulôt en vue de vous en procurer une ?

    - Je fais surtout ce boulot parce qu'il paye bien et qu'il me
    fallait un peu de calme après mes dernières primes. Et je suis bien
    propriétaire d'une MS. Un Alt-Eisen pour être précis.


    - Bonne idée Cid ! Fit Milly. C'est une bonne occasion de voir ce que notre « hôte » vaux réellement en combat.


    - Hein ! Mais... déclara Lina affolé.

    - Prouve-moi que tu as ta place à bord, et je l'empêcherais de
    t'emmener. Dans le cas contraire, je l'y aiderais. Je t'enfermerais
    dans un sac s'il le faut. »

    Le ton de Milly faisait naître une affreuse certitude dans l'esprit de
    Lina : Elle l'enfermerait vraiment dans un sac si elle l'y obligeait.


    « Mais c'est stupide ! Protesta B.R.. Je risque de la blesser moi-même !

    - Ne la sous-estimez pas, répondit Milly, elle sait se servir de sa
    MS. Et si vous gagnez, je compte sur vous pour la remplacer comme
    membre d'équipage de ce vaisseau !


    - Vous êtes fous !


    - Ne vous inquiété pas, je ne tiens à abîmer aucun outils de travail... »







    Zéro G, Pas d'armes, quelques astéroïdes et une zone de combat de
    un kilomètre au cube. D'ailleurs, c'était un cube ! Bien entendu, tous
    les coups étaient permis, le but étant de faire sortir son adversaire
    de la zone de combats, sans blesser le pilote si possible. Pas si fous
    que ça finalement. Les deux MS se tenaient à cinq cents mètres l'une de
    l'autre, attendant le signal du début du combat, et B.R. analysait la
    situation. Pour un environnement Zéro G, la zone de combat était
    franchement exiguë ! Même pour des MS moyennement rapides comme le Alt
    et le Crossbone, un kilomètre n'était vraiment pas grand chose.
    Heureusement, son Alt-Eisen était comparable en agilité au MS de la
    jolie muyo. Il avait pris soin de lire les caractéristiques de l'engin
    volé : Si le technicien de l'équipage de Milly n'y avait pas touché, la
    partie serait équitable.

    Une fusée éclairante traversa le « ring » improvisé. C'était le
    signal ! B.R. fonça droit sur son adversaire qui esquiva au dernier
    moment, s'appuyant sur son Alt-Eisen au passage pour se propulser vers
    un astéroïde. Le mouvement avait fait perdre son équilibre à B.R. qui
    réussit à maîtriser sa MS à une petite centaine de mètres du bord de la
    zone.


    « Ben alors, mon grand ? fit la voix de Lina dans le communicateur. T'arrive plus à voler ?


    - Tu ne perds rien pour attendre ma p'tite ! »

    Repartant à l'attaque, B.R. pris soin de n'utiliser ses propulseurs
    que pour rejoindre le premier astéroïde venu. Puis, sautant de l'un à
    l'autre, les repoussants dans tous les sens, il arriva rapidement sur
    Lina qui s'enfuit une fois de plus. Seulement cette fois, B.R. avait
    mieux préparé son coup, et le Crossbone se retrouva juste dans la
    trajectoire d'un astéroïde bien décidé à sortir de la zone
    d'affrontement. Lina esquiva tant bien que mal, tandis que B.R.
    attaquait une nouvelle fois : Une charge de front que Lina reçu de
    plein fouet. S'aidant à la fois de ses propulseurs et des astéroïdes
    qui traversait l'aire de combat, le Crossbone réussi néanmoins à se
    rétablir de justesse. Cette fois, c'était elle qui était à moins de
    cent mètres de la défaite.


    « Et bien alors ? fit à son tour B.R.. On manque d'attention on dirait...


    - Tu ne te débrouille pas trop mal finalement.


    - Et si tu attaquais un peu pour changer ?


    - Pourquoi pas... »

    B.R. n'aimait pas le ton de cette dernière réplique. Elle lui
    rappelait un chat qui veut jouer avec sa proie. Bah ! Elle risquait
    d'être déçu.

    Soudain, le Crossbone parti avec une agilité surprenante, prenant
    presque B.R. au dépourvu. Il esquiva la première attaque de justesse,
    puis se mit en mouvement lui aussi. Les deux MS se cherchèrent alors
    plusieurs minutes, se trouvant de temps en temps, se donnant de
    violents coups de pieds, de poings ou d'épaules pour essayer de faire
    sortir l'autre de la zone, sans que ni l'un ni l'autre ne prenne
    d'avantage décisif. Le Crossbone de Lina virevoltait parmis les
    astéroïdes avec une agilité féline incroyable pour une MS, Tandis que
    le Alt-Eisen se contentait de mouvements simples mais efficaces, tous
    les deux frôlant les limites imposées sans jamais les dépasser, sautant
    d'astéroïde en astéroïde sans jamais s'arrêter.

    Soudain, un rocher plus petit que les autres échappa à la
    vigilance de B.R. et le fit basculer. Lina n'attendit pas, et se jeta
    sur le Alt qui fini hors de la zone à cause du puissant coup d'épaule
    du Crossbone.

    Les deux MS immobilisées, il y eut un moment de calme, les deux
    pilotes reprenant leurs souffles, puis tous les deux éclatèrent de
    rire... Il continuèrent de rire une bonne dizaine de minutes.




    « Bienvenu sur le Deep Purple ma grande ! Déclara Milly quand Lina
    fut enfin rentrée dans le vaisseau. Un beau combat, tu peux être fière
    !


    - He! He! He! On ne se débarrasse pas de moi aussi facilement!


    - Alors que vas-tu faire maintenant, fit Milly à B.R. qui avait garé son MS dans la soute du Deep Purple.

    - Et bien, c'est embêtant ! Je ne peux pas retourner voir son père
    en la laissant ici. Et je ne peux pas non plus briser le contrat, c'est
    contre mon éthique !

    - Il y a bien une solution... » Milly avait un grand sourire aux
    lèvres. Le genre de sourire qui signifie qu'elle vous a eu et que vous
    n'y pouvez plus rien.


    « Ton travail est de veiller à ce qu'elle rentre saine et sauve chez elle, c'est bien ça ?


    - Précisément.

    - Alors je t'offre l'occasion de veiller à ce qu'il ne lui arrive
    rien jusque là ! Bienvenu à bord mon cher ! Vous êtes notre sixième
    membre d'équipage !


    - Quoi ? Mais...


    - Ouais ! Reste avec nous ! Je te dois une revanche en plus ! Dit Lina qui s'était jeté à sa taille.


    - Bon, et bien je suppose que je n'ai pas le choix, constata B.R. en haussant les épaules. »


    Puis après quelques minutes de réflexion, il mis le doigt sur un petit détail qui le chiffonnait :


    « Tu as bien dit que j'étais le sixième ? »


    Milly souri :


    « Le cinquième vient de se qualifier pour les demi-finals ! »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :