• Néo-Tortuga




    Néo-Tortuga*. Un nom exotique qui fait
    immanquablement penser à la mer, les tropiques, les trésors,
    l'aventure, mille dangers à braver et, moins souvent mais assez
    régulièrement aussi, la mort.

    Pour ce qui était de la mer et des tropiques, il y avait bien la
    planète Caraïbe dont la surface était recouverte à 90% d'eau – salée –
    et dont les dix pourcent restant était éparpillé sur la zone assez
    large, faisant le tour du globe et centrer sur l'équateur. Mais ce
    n'était qu'une petite planète relativement peu fréquentée pour cette
    région de la galaxie – c'est-à-dire qu'il y avait encore de la place
    libre sur les parties émergées pour creuser un ou deux cimetières
    supplémentaires.

    Pour les trésors, l'aventure, les milles dangers et la mort, ces
    denrées y étaient tellement abondantes qu'elles auraient provoqué un
    crash économique sans précédent si quelqu'un avait tenté de les faire
    coter en bourse.

    Néo-Tortuga, officiellement le système Nausicaä, était le repère
    d'une population de hors la lois, chacun d'eux ayant un caractère bien
    trempé, voir parfois imbibé d'alcool, ce qui était parfois bien plus
    dangereux en fin de compte. Cette population était installé là depuis
    plusieurs siècles – certain parle de millénaire – et de nombreuses
    génération de criminelle avaient largement eu le temps de mourir dans
    leur planque avec toutes leurs richesses du moment. Le résultat est que
    l'aventurier inconscient en quête de richesse trouve toujours dans ce
    système son lot de fausse carte stellaire, de vendeurs de matériel en
    tout genre véreux, de repères pillés cent fois et de morts violentes et
    toutes plus atroce les unes que les autres. Certains, toutefois, plus
    malins ou plus coriaces que leur congénères, survivaient assez
    longtemps pour trouver le trésor perdu d'un ancien pirates de l'espace
    et le raconter pour faire de la publicité à se genre d'activité. En
    générale pas beaucoup plus longtemps car les hommes riches assez fou
    pour le faire savoir ont souvent des accidents mortels, allez donc
    savoir pourquoi...

    La planète principale du système, rebaptisé La Perle Noire à cause
    de son aspect vu depuis l'espace, était un monde ruche construit sur la
    planète la plus proche de son étoile. Les ¾ de la planète était
    recouverte de structure de métal et de plastacier abritant plus de pub
    au kilomètre carré que l'antique temple bar de la terre – qui était
    aujourd'hui classé comme site historique. Pour des raisons évidentes de
    santé mental et d'instinct de survit, aucun être « sapiens » ne se
    tenaient derrière aucun des bars de la planète. A la place, les
    propriétaires y installaient des BOB – Biorobot d'Organisation de Bar**
    – et comptaient leurs bénéfices sur le quart restant de la planète en
    appréciant le sol de jais et le ciel étoilé en plein jour***. Les
    pirates qui décident de s'installer dans le coin préfère en générale
    une installation dans l'un des nombreux astéroïdes qui forme la
    ceinture entre la deuxième et la troisième planète du système. A dire
    vrai, il était bien moins dangereux de dormir dans une des multiples
    installations abandonnées sur l'un de ces astéroïdes que dans une
    chambre de l'un des quelques hôtel de Néo-Tortuga, du moins tant qu'on
    possède quelque chose d'une quelconque valeur comme la vie pour
    commencer. Le guide du routard intergalactique informe le touriste
    inconscient que survivre à Néo-Tortuga est très simple : ne jamais
    montrer de signe de richesse, et surtout être très très paranoïaque.

    Bien entendu, à bord du Deep Purple, cargo de type VD-78 en voie de
    disparition, Milly savait tout cela. Elle savait aussi que pour trouver
    quelqu'un là-bas, la seule solution était de se rendre sur place.
    Personne n'avait de numéro de téléphone à Néo-Tortuga. Les gens qui se
    rendaient là-bas ne voulaient généralement pas être trouvé. Elle se
    demandait comment elle allait bien pouvoir retrouver la trace de son
    père. Elle se demandait pourquoi il était venu ici, abandonnant femme
    et enfant. Elle se demandait si sa mère avait réussit à le trouver.
    Elle l'espérait.

    Les autres membres d'équipage en savaient maintenant autant sur le
    système de Nausicaä. Ceux qui avaient des lacunes de se point de vue
    avaient eu tout le temps nécessaire pour se renseigner. Gon était
    ronchon comme d'habitude, Cid indéchiffrable, Lina excité comme jamais,
    B.R. résigné mais pas inquiet – pas pour lui en tout cas – et Timon ne
    semblait pas se soucié de leur destination. Ce dernier s'était montré
    un excellent compagnon durant le voyage. Il était intelligent quoique
    assez lent, toujours de bonne humeur et, fait remarquable, avait
    réussit le tour de force de ne pas se disputer une seule fois avec
    Milly. Sa patience semblait infinie. Son problème majeur d'après lui
    était qu'il ne maîtrisait pas sa propre force, mais il prenait
    suffisamment de précautions pour ne rien risquer d'abîmer. Il était en
    effet doté d'une masse musculaire des plus impressionnante. Lina avait
    tenté un bras de fer contre lui. Le duel avait duré une bonne minute,
    mais Timon l'avait finalement emporté sur elle. Aucun des autres
    membres du vaisseau n'avait tenu plus de dix secondes contre Lina avant
    cela. Bref, tout cela pour dire que personne à bord ne fut surprit
    lorsque six MS sortir soudain du nuage d'astéroïdes qui enveloppait le
    système. Lina fut la première dehors, suivi d'un peu plus loin par un
    Timon toujours près à rendre service et un B.R. remplit de conscience
    professionnelle. Milly pour ça par ne ressentit pas le besoin de les
    accompagner et resta au poste de pilotage du cargo avec Cid.

    Le combat qui suivit fut aussi bref et sanglant qu'ennuyeux et
    inintéressant. Les Pirates qui s'abaissaient à se genre de manœuvre
    n'était en générale que des petites frappes sans avenir qui n'avait pas
    plus de talent de pilote que de stratégie et ceux-ci n'échappait pas à
    la règle. Trente secondes et six carcasses défoncées de MS plus tard,
    les trois pilotes étaient de retour dans le Deep Purple, un peu
    frustrés mais néanmoins heureux d'avoir pu se dégourdir un peu le beam
    saber.

    « Bon, et maintenant ? demanda Cid une fois sortie du champ d'astéroïde. On va où ?
    - J'ai rendez-vous dans un pub de La Perle Noire dans deux jours,
    répondit Milly tranquillement. En attendant, je propose de visiter le
    coin, vendre le diamant de Lina, et éventuellement chercher des
    informations. Ca ne devrait pas être difficile de trouver de ragot sur
    mon père ici.
    - Vendre le diamant de Lina !!! Comment diable comptes-tu lui faire vendre sa pierre ? et tu comptes en tirer des bénéfices ?
    - Premièrement, cette pierre est trop grosse pour être monté en
    boucle d'oreille. Deuxièmement, Lina n'est pas intéressé par l'argent.
    Tu sais bien qu'elle na jamais été dans le besoin. En cas de pépin,
    elle peut toujours demandé une avance sur son argent de poche à son
    papounet !
    - J'imagine que tu as raison, admit l'ingénieur à regret.
    - Allez, détend toi. Je suis sur que tu vas retrouvé plein de copain flambeur là-bas !
    - ...
    - Je plaisantais, Cid.
    - Ah ? »

    Dans une partie non négligeable des histoires tels que celle-ci, on
    fini par voir apparaître un type plus ou moins charismatique, mais
    toujours avec quelques cotés franchement antipathiques. Parmi ces
    éléments déplaisant du personnage, il y a toujours cette manie de
    vouloir faire du tord au personnages principaux, pour une raison où
    pour une autre. Il y a aussi cette agaçante persistance du personnage
    jusqu'à la fin de l'histoire. Impossible de s'en débarrasser. Pire
    qu'un vieux sparadrap usagé. Bref, un sale type quoi. Il arrive aussi
    parfois qu'un tel individu aide quelques fois les personnes principaux
    pour une autre raison quelconque, généralement toujours déplaisantes en
    fin de compte.

    Il est également coutume de présenter ce personnage soit carrément
    au début de l'histoire, soit quand les héros entre dans sa zone
    d'influence. Une autre méthode consiste à attendre la première
    rencontre entre un des héros et le sale type.



    C'est un point véritablement très commun à ce genre d'histoire. Parfois
    même, plusieurs sales types prendront le relais quand le premier aura
    fini son job, voir faire changer le premier sale type de camp, ou plein
    d'autre cliché qu'on aime tant revoir encore et encore. Le lecteur
    n'attend que ça, un vrai sale type. Je ne voudrais pas décevoir mes
    lecteurs.

    Or donc notre sale type à se moment précis, était assis dans son
    fauteuil, le dos tourné à la caméra. Ok, ceci est un texte et il n'y a
    pas de camera dont il pourrait se cacher en lui tournant le dos, mais
    faites donc un effort d'imagination : vous le voyez dans son fauteuil
    vous tournant le dos. Cela me permettra de remettre la description du
    sale type à un autre moment. On n'est pas pressé après tout. Enfin bref
    il vous tourne le dos. Ainsi qu'à un homme venu le tenir au courant des
    derniers événements, lesquels semblaient tout particulièrement
    intéresser notre sale type. Non, il n'a pas encore de nom ! Arrêtez
    donc de m'interrompre tout le temps ! Enfin si, il a un nom, mais vous
    n'avez pas besoin de le connaître pour le moment. Bref...

    Quelques précisions s'imposent néanmoins : Le fauteuil du sale type
    était situé dans un bureau spacieux quoique largement encombré, un peu
    comme la chambre à couché d'un étudiant moyen. Ce bureau était lui-même
    situé au milieu d'une station spatial privée construite sur l'un des
    innombrables astéroïdes constituant la ceinture de Néo-Tortuga.

    « Le Deep Purple vient de franchir la frontière avec succès, fit l'homme debout dans le dos de notre sale type.
    - Bien, ça n'est pas vraiment étonnement. Elle vaut bien mieux que tout ces rats qui rodent par là-bas.
    - A vrai dire, le Best of Univers ne s'est pas montrer. Trois autres MS ont promptement détruit leurs agresseurs.
    - Elle est sur ce vieux rafiot ! Ca ne fait aucun doute !
    - Tu ne pense pas qu'elle aurait changé de MS ?
    - Ne soit pas stupide ! Elle n'en changerait pour rien au monde !
    Intéressant... elle s'est trouvé des alliés talentueux on dirait... et si
    le Deep Purple est ici, ça signifie que Cid l'accompagne. Et
    certainement un ou plusieurs mécano pour faire avancé se tas de
    rouille...
    - Si elle rejoins son père, les choses risques de devenir compliquées
    pour nous... ce n'est pas comme s'il avait besoin de renfort...
    - Hum... Elle ne sait rien des événements locaux. Je pense qu'on
    pourrait s'en faire une alliée. Se serait toujours ça de moins à
    combattre.
    - Mais si elle rencontre sont père...
    - Elle ne devrait pas le trouver avant un bon moment. Nous avons largement le temps... »




    * Personne ne sait exactement pourquoi le suffixe « Néo » est
    ajouté a se surnom dont l'origine remonte à des temps immémoriaux.
    Certaines personnes croient à une vieille légende terrienne, mais
    certaines personnes voient aussi des turfinuls bleu à couettes dans le
    même genre d'occasion...

    ** copyright de la Sirius Cybernetics Corporation ( gag ^^ )

    *** La Perle Noire ne procède en effet aucune atmosphère. Certains
    archéologues avancent l'hypothèse que Néo-Tortuga pu se développé ici
    grâce aux conditions absolument antipathiques qui régnait sur cette
    planète. Evidement, aucun archéologue n'a jamais eu le courage de se
    rendre sur place pour tenter de trouver des preuves. En tout cas, on
    n'en connaît aucun vivant dans toute la galaxie.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Janvier 2006 à 08:33
    ....
    La suite bientôt... enfin j'espère ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :